années 90 par ci, années 90 par là…

Superbes films. Avec quelques années de retard, j’ai vu sur honte-à-moi-Netflix T2 Trainspotting et Birdman. Dans les deux films, les années 1990 jouent un rôle central comme une sorte de passé interne au film. C’est un passé qui se réfléchit dans l’autobiographie dans l’un : l’ex acteur de super-héros joue l’ex-acteur de super-héros, c’est la vraie histoire de Michael Keaton. Dans l’autre le passé est fictif et filmographique : l’histoire de la bande de junkies est ponctuée de « vrais » scènes vielles de 20 ans, qui résonnent en nous avec notre biographie à nous, comme de purs souvenirs.

Voilà ce que j’en dis.